Présentation

Catégories

Recommander

Bienvenue au chantier Naval Maquette

Nous vous présentons ici, en complément de notre site Internet, les modèles réduits que nous réalisons dans nos ateliers.

Les premiers articles vous dévoileront des maquettes déjà fabriquées afin de vous offrir un aperçu de notre savoir-faire. Par la suite, nous vous ferons découvrir, pas à pas et par l'image, la construction d'un modèle réduit.

Bonne visite

Vendredi 16 novembre 5 16 /11 /Nov 14:03

 

La technique du lamellé-collé est fréquemment utilisée dans la menuiserie et la charpente marine ou terrestre, elle permet de fabriquer des pièces de bois à la forme complexe d’une manière rapide, d’une finition quasi immédiate et d’une grande résistance.

Nous avons adaptés cette technique au modélisme naval pour réaliser par exemple l’hiloire d’un Sandbagger.

Vous pouvez utilisé cette technique pour tous autre travaux.

Les photos ci-dessous vous indiquent les différentes étapes de sa réalisation.

 

 

Faire un moule femelle d’après le plan de forme qui doit être évidé pour accueillir les serres joints. Réalisé le moule plus haut que n’est la pièce fini.

Le lamellé-collé doit être composé de minimum trois épaisseur de bois identique : 8/10ème (ici du plaquage acajou).

Il n’est pas utile de faire un contre moule, une quatrième épaisseur de plaquage non collé en fera office.

Débiter les quatre feuilles de plaquages de la hauteur du moule et la longueur du développé de l’hiloire.

 

Faite un serrage a blanc de l’ensemble (sans colle) comme vous le montre ces photos il faut un serre joint tous les 15 mm environs, n’oublier pas les calles de serrages de la hauteur du moule et des feuilles de plaquage.

Quand le serrage a blanc est OK procédé de la même manière que précédemment mais en mettant de la colle blanche uniformément sur les parties à encollées.

Laisser sécher 8 heures minimum avant de desserrer le lamellé-collé, attendre 4 heures minimum avant de l’usiner.

 

 

 

Quand la pièce est sortie du moule vous remarquerez sa légèreté, sa souplesse et sa solidité.

Pour fermer ce lamellé-collé j’ai utilisé une pièce de bois massif sur l’avant de l’hiloire.

 

Il ne vous reste plus qu’à tracer, découper et ajuster votre lamellé-collé à l’aide du traçage effectuer sur le moule à sa réalisation (extrait du plan de forme de votre modèle).

Pour encastrer l’hiloire dans le pont nous avons après traçage enlevé la valeur d’une épaisseur de plaquage qui fait office de feuillure, qui est la partie de l’hiloire à coller sur l’épaisseur du pont.

 

Sur la dernière photo vous pouvez voir le résultat fini.


 

Cette technique s’adresse a des personnes avisées du modélisme et du travail du bois, nous ne sommes en aucun cas responsable de votre travail d’après cette technique.

 

 

 

 

 

 

Par Naval Maquette - Publié dans : naval-maquette
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 10 février 6 10 /02 /Fév 18:00

Voici la charpente d'Irina.

Cette ossature mixte est composée de contre-plaqué pour les couples et de chêne pour la quille.

Ainsi, les parties "visibles" de la charpente seront uniquement en chêne.

Une râblure est taillée dans la masse. Ce travail de sculpture permet, comme dans la réalité, d'ajuster le galbord à la quille.

 

Les premiers bordés sont posés sur le massif d'étambot.

 

 

 Pour border la coque nous réalisons un brochetage "comme" les charpentiers de marine.

En fait, chaque virure est affinée en bout, afin de s'adapter idéalement à la virure précédente.

 


 

 

Les virures de galbord et de ribord sont particulièrement délicates a réalisées.

 

 

 


La dernière photo montre la coque "brute".

Le dernier bordé vient dêtre posé et il faudra "reprendre" la carène par ponçage.

 

L'avantage d'un bordé brocheté fait que cette étape sera rapide. En effet, on évite la formation de "marches" entre les virures lorsqu'elles sont éfilées à mesure de leur pose.


Par Naval Maquette - Publié dans : Irina VII
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 5 février 1 05 /02 /Fév 15:00

La coque a été poncée finement et a reçu une première couche d’enduit avant de la séparer du "chantier" (bâti de montage). Ainsi apprêtée la carène peut attendre sa mise en peinture.


La fabrication d'un ber provisoire est indispensable pour continuer les travaux. Ce ber est plus large et "enveloppant" qu'un ber de présentation, mais il garanti la stabilité de la coque pendant les opérations suivantes.

 


Le pont :

Il est bordé symétriquement le long d'une fougère droite. Sur l'avant, quelques lattes  "dans l'axe" font office de fougère.

 


 

 

 

 

 

L'alternance de baguettes de teck de Birmanie et d'acajou souligne le bel effet des joints calfatés du pont.

 

 

 

 Les quatre Roof, dont trois sont matérialisés par des blocs de bois et de contre plaqué, sont en cours de fabrication sur un chantier séparé.

 

 

 

 

 

 

Par Naval Maquette - Publié dans : Irina VII
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 20 janvier 6 20 /01 /Jan 18:00

Les roofs sont maintenant achevés.

 Ils ont été fabriqués en acajou massif et les panneaux latéraux de chacun ont été assemblés « à queues d’aronde » (la base de la queue d’aronde est de 1,5 mm).Pour plus de réalisme tous les panneaux composant les roof on éte fabriqués comme les vrais, en reproduisant les différentes traverses et montants. Chaque côté est ainsi conforme à l’original, tant dans le sens du bois que dans les différentes sections des éléments.

Les moulures de 2 x 2 mm qui ceinturent les roofs ont sont aussi en acajou.

 

Les hublots sont réalisés dans du tube laiton et rhodoïd faisant office de verre.

Les claires-voies (en réalité protégées par des barres) sont figurées par du fil de laiton, dans le respect de l’échelle.

Le cockpit est bordé d’un hiloire de protection contre les embruns. 

 

L’hiloire est un lamellé collé de trois épaisseurs d’acajou de 8/10ème. La forme est obtenue par le cintrage successif de trois épaisseurs de plaquage autour d’un master (pièce de bois servant de moule).

 Pour obtenir un angle inférieur à 90° nous avons du tremper l’acajou dans l’ammoniac afin de le rendre plus souple, puis le sécher en place sur le moule avant de pouvoir coller les trois épaisseurs d’acajou entre elle.

 

 

Par Naval Maquette - Publié dans : Irina VII
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 17 janvier 3 17 /01 /Jan 00:00

Comme vous pouvez le voir sur ces photos la maquette est achevée.

Le mat profilé et les esparts sont en pin d’Oregon.

Les haubans et les étais sont en fil d’acier maintenus dans les hauts par des manilles et sur le pont par des ridoirs ouverts de 2 mm de diamètre, conçu dans nos ateliers.

Les voiles sons réalisées par l’Arche de corn er hoet puis établis dans la mature à leurs emplacements respectifs équipés de leurs écoutes.

Vue de la poupe

Ces écoutes courent sur le pont dans des passe fils puis sont attachés à leurs taquets respectifs, puis sont lovés sur le pont.

 

 

 

 

  

Le pavillon de port d’attache et celui du propriétaire, sont en soie imprimée, réalisés sur commande.

 

 

 

 

Le ber en chêne est volontairement minimaliste afin de pouvoir admirer la très belle carène de ce magnifique yacht du prestigieux chantier Fife & Son.

 

Par Naval Maquette - Publié dans : Irina VII
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 16 janvier 2 16 /01 /Jan 17:30
Issue de l'imagination et du talent de l'architecte naval Alfred MYLNE, Irina VII est sorti des chantiers FIFE & Son - Ecosse - comme le célèbre Pen-Duick.

Sa mise l'eau a eu lieu en 1935 sous le nom de Sonas

Caractéristiques "grandeur" :

        Longueur : 16m46
        Flottaison : 11m40
        Bau maxi : 3m56
        Tirant d'eau : 2m13
        Déplacement : 22 tx
        Voilure : de 100 à 300 m²
 
Caractéristiques du modèle :

        Echelle : 1/15 ème
        Longueur : 110 cm
        Flottaison :  76 cm
        Tirant d'Eau : 14 cm

 


Par Naval Maquette - Publié dans : Irina VII
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 15 janvier 1 15 /01 /Jan 14:00

NAVAL MAQUETTE est à votre disposition pour réaliser selon votre envie, tout modèle réduit de bateau… voilier, vieux gréement, yacht de croisière, etc…

 

Avouons-le, nous avons une grande passion pour « la belle plaisance », mais nous reproduisons avec la même attention chacun des bateaux qui nous sont commandés.

 

Nous aurons soin de répondre au mieux à vos exigences en terme de précision et de réalisme. Nos fabrications de qualité « musée » sont fidèles et détaillées, exécutées majoritairement dans des bois nobles (chêne, acajou, teck, châtaignier, poirier…)

 

Le bateau de vos rêves dans votre salon, votre bureau (ou comme « Over The Rainbow »… dans le salon de votre bateau) : nous vous assurons la meilleure des réalisations dans le respect des règles de l'Art.


Pour vous avoir une idée de notre savoir-faire...Visitez notre site.



Par Naval Maquette - Publié dans : naval-maquette
Voir les 0 commentaires
Lundi 15 janvier 1 15 /01 /Jan 12:00

Canot traditionnel breton conçu par François SERGENT en 1961.

Maquette au 1/10ème gréée Marconi.

    - Longueur 52 cm
    - Bau maxi 20 cm
    - Voilure 15 dm²

Par Naval Maquette - Publié dans : Autres réalisations
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 15 janvier 1 15 /01 /Jan 12:00
Fin-Kell de 1 tonneau répondant à la jauge des 6 m JI (jauge de 1899).

Ce très beau voilier a été reconstruit en 1995 par le Chantier du Guip de l’Ile aux Moines (56) et navigue depuis principalement dans le golfe du Morbihan.

La coque, façonnée sur une forme intérieure, est fabriquée en membrures ployées, sans aucun couple.

Les virures de coque sont en acajou, le pont et les espars en pin d’Oregon. L’accastillage en laiton et le gréement sont reproduits à l’identique et fonctionnels.

Par Naval Maquette - Publié dans : Autres réalisations
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 15 janvier 1 15 /01 /Jan 12:00

Bateau de travail de SENE (Golfe du Morbihan)

Maquette 1/26ème
d’après les plans du "Vainqueur des Jaloux" (1933).

    Bateau réel :
        - Longueur 10,57 m
        - Bau maximum 3,21 m
        - Tirant d’eau 1,07 m
        - Jauge 8,02 tx

Par Naval Maquette - Publié dans : Autres réalisations
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus